Scène sur Seine

C’est au bord de la Seine
A bord de ton bateau
Que l’on se joue la scène
D’amour incognito
Et sur ton matelas
Toi mon doux matelot
Tu murmures pour moi
Des mots un peu bateaux

Alors, poisson docile
Là, sur ta peau, fragile
Moi ton poisson agile
Je dis facile
Moi ton poisson agile
Je dis facile

C’est au bord de la Seine
A bord de ton bateau
Que l’on se joue la scène
D’amour à demi-mots
Et sur ton matelas
Toi mon beau matelot
Tu me dis mets-toi là
Moi je me jette à l’eau

Alors, poisson agile
Là sur ma peau fragile
Toi mon poisson habile,
Tu dis facile
Toi mon poisson habile
Tu dis facile

C’est au bord de la Seine
A bord de ton bateau
Que l’on se joue la scène
D’amour méli-mélo
Et sur ton matelas
Toi mon chaud matelot
Soudain tu deviens chat
Mais moi je suis dans l’eau !

Alors poisson fragile
Dans l’onde qui vacille
Je m’enfuis malhabile
Jeu difficile
Je m’enfuis malhabile
Jeu difficile

C’est au bord de la Seine
A bord de ton bateau
Que l’on se joue la scène
D’amour qui tombe à l’eau
Oui au bord de la Seine
Notre amour tombe à l’eau
Oui au bord de la Seine...

Toi & Moi

Je n’ai plus rien à dire
J’ai envie de m’enfuir
Te quitter sans mentir
Sans te contredire

A part nos souvenirs
Je n’vois plus quoi t’offrir
Et j’aimerais en finir
Sans rien détruire

Pardonne moi
Mais toi et moi
Ça ne marche pas
Encore une fois
Pardonne moi
Ça c’est tout moi
A chaque faux pas
Je m’éloigne de toi

J’nai plus envie de rire
Ni même de m’attendrir
J’ai envie de partir
Sans te faire souffrir

Au diable mes délires
D’amour à en mourir
Je sens qu’j’vais m’évanouir
Sans te prévenir

Pardonne moi
Mais toi et moi
Ça ne marche pas
Encore une fois
Pardonne moi
Ça c’est tout moi
A chaque faux pas
Je m’éloigne de toi

Curriculum Vitae

Je suis une insolente
Et sur la voie rapide
Je joue les imprudentes
Les grandes intrépides
Je suis incohérente
Et je me dilapide
Comme une débutante
Qui a perdu son guide !

Je suis une conquérante
Du néant et du vide
Je suis une combattante
Une ancienne invalide
Je suis une inconsciente
Parfaitement lucide
Qui remonte la pente
Et que rien n’intimide !

Je n’ai qu’une vérité
Celle da ma liberté
A chacun son chemin
Alors je suis le mien
Je n’ai qu’une liberté
Celle de ma vérité
Mis à part mon destin
Je ne possède rien...

Je suis une ignorante
Parfois extra-lucide
Je suis une clairvoyante
Parfois un peu stupide
Je suis éblouissante
Quand je n’suis pas livide
Je suis intransigeante
J’aime l’eau pure et limpide !

Je suis imprévoyante
Parce que je suis avide
Je suis une impatiente
J’aime pas tourner à vide
J’suis une impertinente
Et c’est moi qui préside
J’suis une étoile filante
C’est pas toi qui décide !

Je n’ai qu’une vérité
Celle da ma liberté
A chacun son chemin
Et bien je suis le mien
Je n’ai qu’une liberté
Celle de ma vérité
Mis à part mon destin
Je ne possède rien...

Venise

J’ai vu le Danielli
Qui veille sur la Lagune
Puis je m’suis endormie
Dans un grand lit de Lune

Et Venise évanouie
S’est dans mon lit de Lune
Glissée avec la nuit
Alanguie des Lagunes

Doucement dans la nuit
Dans un rayon de lune
L’ombre du Danielli
S’endort sur la Lagune

Un jour, il m’a dit viens, viens
Fais vite tes valises
Alors je m’suis dis tiens, tiens
Il m’enmène à Venise
Oui un jour il m’a dit viens, viens
Et j’ai fait mes valises
J’allais la voir enfin
La terre cent fois promise

J’ai vu le Danielli
Sombrer dans la Lagune
Et Venise évanouie
Dort dans mon lit de lune

Puis je m’suis endormie
Dans mon lit d’infortune
Me perdant dans la nuit
Profonde des Lagunes

Oh j’ai déchiré mes nuits
Tissées d’or et de Lune
L’ombre du Danielli
Se noie dans la Lagune

Un jour, il m’a dit viens. Viens
Fais vite tes valises
Alors je m’suis dis tiens, tiens
Il m’enmène à Venise
Oui un jour il m’a dit viens, viens
Et j’ai fait mes valises
J’allais la voir enfin
La terre cent fois promise

Musical

Un jour il m’a dit viens, viens
Je t’enmène à Venise
Alors je m’suis dit tiens, tiens
La terre cent fois promise
Un jour il m’a dit viens,viens
Je pose mes valises
Aujourd’hui je reviens
Je reviens de Venise !

Mon île

Mon île est un jardin
Qui dort dans la lumière
Au bout de ce chemin
De terre et de poussière
C’est là que je reviens
Là que je me souviens
De toi qui me reviens
En vain..
Le long de cette allée
Où fleurissent chaque année
Les fleurs de mon passé
Sur de grands cerisiers
Et là dans les lilas
Où tu pleurais tout bas
Qu’après tout tu t’en vas
Tu t’en vas...

Mon île est un jardin
Qui se noie dans la Seine
Ennivré du parfum
De grandes roses souveraines
C’est là que je m’étends
C’est là que je t’attends
Oui là, malgré le temps...
J’entends
Qui dansent dans le vent
Ton ombre familière
Et des rires d’enfants
Et des larmes amères
Oui là dans l’au-delà
Je te suis pas à pas
En murmurant pourquoi ?
Dis pourquoi tu t’en vas ?

Musical

Qui dansent dans le vent
Ton ombre familière
Et mes rires d’enfant
Et mes larmes amères
Oui là dans l’au-delà
Je te suis pas à pas
En murmurant Papa.
Dis moi pourquoi tu t’en vas

Bahia A minha maïe

Eu amo voce minha maïe
O mar, o mar, o mar
Oh amar, o mar, o mar...

Chegei na Bahia
Ela e tao linda
Chegei na Bahia
A minha maïe Yemanjà
Chegei na Bahia
Ela e tao linda
Chegei na Bahia
E achei Yemanjà

Eu amo voce minha maïe
O mar, o mar, o mar
Oh amar, o mar, o mar...

Chegei na Bahia
Voce é tao linda
Chegei na Bahia
Oh minha maïe Yemanjà
Chegei na Bahia
Ela e tao linda
Chegei na Bahia
O axé Yemanjà

China Song

Everytime that I’ve seen you cry
Or anytime that I’ve heard you cry
It made me feel so sad
Yes it made me feel so bad

Everytime that I made you cry
Oh everytime I’ve been wondering why
And it made me feel so mad
Yes ti made me feel so mad

To be in life my little flower
To give you life my little daughter
To be in life to be your mother
Who gave you life to see you suffer

Everytime that I’ve seen you smile
Or anytime that I made you smile
It made me feel so fab
Yes it made me feel so fab

To be in life my little flower
To give you life my little daughter
To be in life cause mother nature
Just gave me life to be your mother

To be in life my little flower
To give you life my little daughter
To be in life cause mother nature
Just gave me life to be your mother

Busca vida

E duro de pensar
Que se deve parar
E duro de pensar
Em nunca mais voltar
Dura de nao chorar
E de continuar
E duro de pensar
Em nunca mais amar

Pensei que para gente
Estava para sempre
Pensei que para gente
Seria para sempre

Agora nao amar
Agora nao gostar
Para nunca voltar
E duro de pensar
Agora nao chorar
E agora parar
Para nunca voltar
E dura de pesar

Pensei que para gente
Estava para sempre
Pensei que para gente
Seria para sempre

E duro de aguentar
E de acreditar
Que se deve parar
Para continuar
E duro nao gritar
Que duro de amar
Sem um dia parar
Para nunca voltar

Pensei que para gente
Estava para sempre
Pensei que para gente
Seria para sempre

Mirage

Je vois mon père
Ma mère... mon frère
Je vois la mer
Le vent... les vagues
Je vois la terre
De cendres et de poussières
Je vois la mer
D’écume et d’orage

J’entends les pierres
Opales... d’aube et de lumière
J’entends mon père
Qui pâle... murmure à ma mère
Des mots très vagues
Emportés par la mer
Des mots amers
Emportés par les vagues
Et des larmes de sel
Envahissent le ciel
Et des larmes de sang
S’effacent sur le sable
Et des larmes de sang,
S’effacent sur le sable

J’entends les pierres
Opales... d’aube et de lumière
J’entends mon père
Qui pâle... murmure à ma mère
Des mots très vagues
Emportés par la mer
Des mots amers
Emportés par les vagues
Et des larmes de sel
Envahissent le ciel
Et des larmes de sang
S’effacent sur le sable
Et des larmes de sang
S’effacent sur le sable

S’aimer

S’aimer, comme une évidence
S’aimer, comme une délivrance
Pouvoir enfin donner un sens
Au fil sans fin, de notre enfance

Mon amour, mon tendre amour
J’ai dû pleurer des larmes d’or
Pour hériter d’un tel trésor
Des larmes d’or
Des larmes d’or

S’aimer, comme une insolence
S’aimer comme une dernière chance
Pouvoir enfin donner un sens
Au fil sans fin de notre errance

Mon amour, mon tendre amour
J’ai dû pleurer des larmes d’or
Pour mériter un tel trésor
Des larmes d’or
Des larmes d’or

Musical

S’aimer, comme une cohérence
S’aimer, tirer sa révérence
Pouvoir enfin saisir le sens
Du fil sans fin de l’existence

Mon amour, mon tendre amour
J’ai dû pleurer des larmes d’or
Pour mériter un tel trésor
Des larmes d’or
Des larmes d’or

You Too

You too, I thaught it was you
So I followed you
I followed you
You too, I thaught you were true
So I listened to you
I listened to you

Oh I know the way to go
To leave a lover
And I’ll go the way I know
The game is over

You too
Oh I’ve been loving you
As much as I could do
You know that too
But you too
I gotta tell you
Today I’m thrue with you
Yes I’m thrue with you

Oh I know the way to go
To leave a lyer
And I’ll go the way I know
I don’t wanna suffer

Cause I believed everything
That you said to me
And I thaught it was meaning
You were in love with me
So I did everything, just to try to be
The woman, you’ll always love

You too, it got me so blue
To be in love with you
In love with you
Cause you too, I gotta tell you
Today I’m leaving you
I’m leaving you
Oh I know the way to go
To leave a lover
And I’ll go the way I know
The game is over
Oh I know the way to go
To leave you lyer
And I’ll go the way I know
I don’t wanna suffer

My Lord

Lord if you see that man
That should be close to me
Tell him that I am waiting
And Lord send him to me

’cause I am tired
To always be alone
Yes I am tired
To always be on my own

So Lord if you see that man
That should belongs to me
Tell him that I am crying
And please send him to me

’cause I wanna get higher
And I can’t do that alone
Yes I wanna get higher
And you know I can’t do that on my own

So Lord if you see that man
That should be loving me
Tell him that I am burning
And Lord please send him to me

Oh I am on fire
Burning my heart alone
Yes I am on fire
And I don’t wanna be burning on my own

So Lord if you see that man
That should be loving me
Tell him that I am waiting
And Lord send him to me